Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

Fort de Seclin

Espace Affaires/Réunions , Fort (SECLIN)


Langues parlées : anglais


Après la défaite de 1870, la IIIème République missionne le général Séré de Rivières pour construire en urgence un nouveau système de fortifications pour ses frontières. Le fort de Seclin fait ainsi partie de la ceinture défensive de Lille et deviendra un point fort logistique pendant la première guerre mondiale. Il est aujourd’hui le dernier fort de la ceinture lilloise resté intact depuis 140 ans. Il abrite un musée qui expose de nombreuses pièces d'artilleries, des hippomobiles et qui évoque la guerre 14 - 18 notamment par l’histoire d’Achille Deffontaines, plus jeune Général de France et premier Général tué au Front en Août 1914 à la tête de sa Brigade.

Le 1er août 1914, Lille est déclarée « ville ouverte » avant d’être occupée à partir d’octobre. Les forts et fortins constituant la ceinture défensive de la Capitale des Flandres sont alors investis par les Allemands comme casernes, dépôts ou encore hôpitaux, à l’instar du Fort de Seclin situé non loin du Front. Durant la Seconde Guerre mondiale, à nouveau occupé, l’ouvrage est le théâtre de l’exécution de résistants. Patiemment restauré par la famille Boniface depuis 1996, le Fort abrite aujourd’hui un Musée de l’Artillerie.