Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

Vue dégagée sur la façade de l'hôtel de Ville de Cambrai, surplombant la Grand Place

Un musée à ciel ouvert

Ville classée Art et Histoire, Cambrai est une cité où l'histoire se ressent dans chaque artère traversée. Le voyage dans le temps commence par le boulevard de la Liberté et ses maisons Art Deco qui vous transporteront en 1920. Poursuivez par la porte de Paris, empreinte des fortifications du XIVème siècle. A quelques pas, se trouve l'office de tourisme aménagé dans une maison espagnole de 1595, exemple de la beauté de l'architecture flamande. Au loin, vous apercevez la Grand Place de Cambrai avec son hôtel de ville surmonté d'un clocher de beffroi bâti sous Napoléon III: bienvenue au XIXème siècle. Un dernier saut dans le temps s'impose par la découverte du patrimoine religieux de la ville aux 3 clochers. Comme le dit si bien sa devise: "Cambrai, fière de son passé, sûre de son avenir".

Vue sur une façade Art Deco, située derrière la Grand Place, à Cambrai
  • Levez les yeux pour admirer les façades Art Deco de Cambrai
  • © Eric le Brun

Le musée des Beaux-Arts de Cambrai

Crée en 1846, le musée municipal des Beaux-Arts abrite 4300m² d'œuvres de la préhistoire jusqu'à l'époque contemporaine. Niché dans un somptueux hôtel particulier du XVIIIème siècle, le musée propose aux visiteurs un parcours chronologique au sein de ses trois collections: l'archéologie, les Beaux-Arts qui comportent notamment des œuvres de Rodin et de Claudel et enfin, le patrimoine de Cambrai dont le spectacle audiovisuel retraçant l’histoire de la ville aux trois clochers fait à partir d'un plan en relief vaut à lui seul le détour.

Vue sur une partie de la collection (tableaux et sculptures) des Beaux-Arts du musée.
  • La section des Beaux-Arts, un des trois départements du musée
  • © Rémi Vimont

Une cité pieuse

Cambrai témoigne d'un riche patrimoine religieux puisque la ville du célèbre archevêque Fénelon, surnommé le Cygne de Cambrai, était pendant plusieurs siècles un centre ecclésiastique du Saint Empire. Franchissez les portes de Notre-Dame de Grâce pour y découvrir une cathédrale classée monument historique. Reconstruite à de nombreuses occasions, l'église se distingue par son architecture classique. Le style baroque, quant à lui, domine la magnifique chapelle des Jésuites de Cambrai, également classée monument historique en 1920. Les deux styles se rencontrent à l'église Saint-Géry, achevée en 1745. En ces murs, il est possible d'admirer plusieurs œuvres de Rubens, comme la Descente de Croix, rapportées par le peintre flamand en personne. Bien plus que des lieux: de véritables musées.

Vue du nef de la chappelle des Jésuites, de style baroque, avec ses grandes piliers et ses peintures accrochées en-dessous des vitraux.
  • L'impresionnante chapelle des Jésuites
  • © Rémi Vimont
A voir autour de Cambrai (1/2)

Bêtises et autres gourmandises

A l'image de son territoire, Cambrai dispose de nombreuses spécialités gastronomiques, à commencer par la plus célèbre d'entre-elles: la bêtise ! Né d'une erreur d'un jeune confiseur qui se serait trompé dans les doses de sucre et de menthe, ce bonbon est devenu un symbole régional et même national de la diversité des spécialités gastronomiques françaises. Mais la cuisine cambrésienne ne se limite pas à cette seule friandise: les fromages sont à l'honneur avec la Boulette de Cambrai, tendre et persistant en bouche ou la Tome de Cambrai, onctueuse et fondante. Les amateurs de viande seront comblés avec l'andouillette de Cambrai, élaborée avec de la fraise de veau et qui jouit d'une réputation de longue date. Le clocher du beffroi de l'Hôtel de Ville affiche midi, c'est l'heure de passer à table.

Bêtises de Cambrai Afchain et Despinoy
  • Bêtises de Cambrai Afchain et Despinoy
  • © Tercréa / Comité de promotion Nord-Pas de Calais
A voir autour de Cambrai (2/2)
Vue sur un tunnel des galeries souterraines de Cambrai
  • Le temps s'est figé dans les souterrains de Cambrai
  • © Nord Tourisme

Les galeries souterraines de Cambrai

Ce dédale est chargé d'histoire puisqu'on estime la création des premiers tunnels à l'époque gallo-romaine.