Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

L'ambiance du Main Square festival

Les stars en live à Arras

Placebo le groupe anglais, tête d’affiche du 1er Main Square en 2004, se produit au cœur de la célèbre grand ‘Place d’Arras où flamboient les façades de style baroque flamand. Un cadre idyllique pour des concerts dont la notoriété s’accroit avec la venue par la suite de Depeche Mode, Muse, Coldplay…

Face à l’engouement du public, tous styles confondus, la Citadelle, plus propice à le recevoir par milliers, prend le relais en 2010 et propose même une double scène, la grand scène et le green room multipliant ainsi la venue de vedettes. Il vous faut donc jongler avec une programmation variée et dense pour choisir votre spectacle. Dépêchez- vous de réserver avant que les guichets se ferment, la nouvelle édition s’annonce une fois de plus effervescente. 
Une expérience unique !

Plein feu sur la scène du Main square(la nuit)dont la foule se déchaîne
  • La nuit est tombée sur le Main Square
  • © Xavier Alphand

Le Main Square : Un festival en crescendo

Les organisateurs annoncent progressivement l’arrivée triomphale de leurs stars, stimulant ainsi le public d’initiés. L’effet est immédiat, sur les réseaux on s’échange les bonnes combines pour s’y rendre ou se donner rendez-vous. La cohue s'installe dès la mise en vente des billets, les places sont très prisées et se déchirent. Soyez donc aux aguets, l’Office de Tourisme d'Arras vous donne la disponibilité des hôtels et des chambres d’hôtes. Le camping n’est pas loin, des navettes vous y emmènent depuis la gare. Chacun plante sa tente (onze mille personnes l’année dernière) et fleurit à sa mode le terrain de l’hippodrome transformé alors en village. Des couleurs chaleureuses et chatoyantes à l’image de l’ambiance de ce festival.

Le camping du festival avec ses tentes tout en couleur vu de haut
  • Festival de couleurs au camping du MainSquare
  • © www.montgolfiere.net

La Main stage et la Greenroom enflamment le public

135 000 personnes en quatre jours honorent le devant des deux scènes mythiques du Main Square. D’abord le gratin en tête d’affiche, Muze, Lenny Kravitz, Pharell Wiiliam & Co assure la main stage et gère avec succès la foule en délire. Sur la Greenroom, des nouveaux talents se dévoilent, le groupe « The arrogants » primé lors du tremplin (concours d’artistes locaux) fait son apparition, il est très vite adopté par des cris de joie. Soyez dans le mouv du festival , sur sa page Facebook, un animateur relate jour après jour le résumé de la journée par des interviews d’artistes, de visiteurs français ou étrangers. On apprend alors qu’avant de passer sur scène Lilly Wood & The Prick adopte le « bon moose » au point de vue vestimentaire… Mais pour être dans l’ambiance rien de tel que L’aftermovie du Mainsquare.

Gros plan sur le public participant calmement au concert
  • Sans débordement le public est tout au concert
  • © Xavier Alphand

Le baiser du Main Square

Si vous venez en amoureux, laissez-vous emporter par l’ambiance du concert, complices et seuls au monde, embrassez-vous tendrement et ignorez en ce cours instant le délire de la foule…Puis revenez l’année prochaine, l’édition s’annonce tout aussi prometteuse car chacun le sait Arras soigne son affiche.

Deux amoureux s'embrassent devant la scène du Main Square
  • Le concert en amoureux
  • © Xavier Alphand