Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

Coureurs en pleine ascension d'un terril.

Authentique et sauvagement allumé

Il n’y a pas une mais des courses. Huit si l’on compte la randonnée des terrils. Une promenade de santé de 10 km. La « P’tits Quinquins » (entre 700 et 1200 mètres) est réservée aux plus jeunes. Il faut bien se faire les mollets. Avec ses 3 petits kilomètres et aucune ascension, la « Familiale » n’effraie personne. C’est après que ça se gâte. La « Furtive » impose l’ascension de deux terrils, l’« Authentique » de trois, et la « Sauvage » promet 25 km d’effort à travers les hêtraies et les pavés d’une voie romaine, le pas alourdi par le schiste rouge qui colle aux baskets. Et puis il y a la Course des « Allumés » dont le top départ est donné à 20 h au son du cor de chasse. Si bien qu’on a l’impression d’être le gibier. Alors on court. Vite…

Vue au loin de coureurs sur un terril
  • Plusieurs kilomètres, une centaine de mètres de dénivelé: un beau programme en perspective
  • © Eric Desaunois

Un trail très raide

Une lampe frontale pour éviter les gadins, un sifflet pour se faire repérer si on fait fausse route, et une couverture de survie si les choses tournent mal… La Cafougnette est un trail de niveau 7 sur une échelle qui en compte 10. Alors le règlement impose quelques précautions. Et un téléphone portable si possible. Les 250 participants s’élancent à 6 heures du matin pour 59 kilomètres 100 % nature à travers les forêts, les marais et pas moins de 11 terrils. Soit l’équivalent de 900 mètres de dénivelés cumulés. Les traileurs reviennent épuisés, recouverts de boue mais heureux d’avoir bouclé un raid sacrément raide.

Coureurs exténués en train de gravir un terril
  • Du courage et une bonne paire de baskets seront vos meilleurs alliés pour cette course
  • © Yves-Marie Quemener

A travers le poumon vert régional

Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut est le plus ancien de France. Inscrit au réseau européen Natura 2000, il est situé à la lisière de la Belgique et englobe les forêts de Raismes, Saint-Amand et Wallers. Autant dire que la Course des terrils est une immersion dans une nature luxuriante constituée de 5000 hectares de chênes, de charmes et de pins sylvestres. Ces derniers ont été plantés par les Allemands en 1918 au titre de dommage de guerre. Ce poumon vert possède quelques vestiges de l’époque minière. Les deux terrils Sabatier qui figurent sur la plupart des parcours offrent des panoramas à couper le souffle... des coureurs !

Vue de la forêt de Raismes sur un terril avec un lever du soleil
  • Les fôrets de Raismes sont de véritables havres de paix
  • © Samuel Dhote