Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

Vue extérieure de l'anneau de la mémoire, mémorial d'Ablain-Saint-Nazaire

L’Anneau de la Mémoire – Ablain-Saint-Nazaire

C’est le seul mémorial international construit en France pour le centenaire de la Grande Guerre.
L’anneau de la Mémoire est né de la volonté de réunir de façon posthume les noms des presque 600 000 soldats tombés pendant la première guerre mondaile en Nord – Pas de Calais, sans distinction de nationalité, de genre ou de religion.
Cette prouesse architecturale est l’œuvre de l’architecte Philippe Prost. Elle se trouve au cœur des plus grandes nécropoles et des mémoriaux internationaux des collines de l’Artois

L'anneau de la mémoire, un geste inédit

L'Anneau de la mémoire est un monument unique en son genre. 579 606 noms y sont gravés, égrénés au fil de 500 plaques d'acier présentées en cercle, entre livre ouvert et anneau mémoriel. L'intention est puissante. "Ce monument est né de la volonté de Daniel Percheron. Il revient à Washington, un point de repère pour toutes les familles. L'autre constat, c'est qu'il y a un patrimoine très riche né de ce conflit mondial, à l'échelle du Nord-Pas de Calais qu'il faut révèler, revaloriser et porter à la connaissance de tous."

l'Anneau de la Mémoire
  • l'Anneau de la Mémoire
  • © Jérôme POUILLE, Philippe PROST
« Des hommes d'une quarantaine de nations réunit dans une sorte de fraternité posthume »

L'anneau de la mémoire, un projet fort

Philippe Prost, l'architecte retenu pour la conception de ce mémorial, a réussi à concevoir une structure qui réunit la nature, le paysage, l'art et l'histoire au service de la mémoire. Et donc au service de l'avenir. Car cet Anneau de la mémoire, entre la nécropole de Notre-Dame de Lorette et la descente vers le village d'Ablain-Saint-Nazaire, porte un message fort. En présentant cette liste effarante de noms de manière alphabétique, sans distinction de nationalité, de genre, de religion ou de grade, il rassemble tous ces morts dans une forme de fraternité éternelle, un message de paix universelle. Une paix réelle mais fragile, symbolisée par ces 500 plaques de métal formant une gigantesque ellipse posée en équilibre sur un territoire autrefois bouleversé par la guerre.

Vue extérieure de l'anneau de la mémoire, mémorial d'Ablain-Saint-Nazaire
  • L'anneau de la mémoire
  • © Jérôme Pouille

Gardes d'honneur, soldats pacifiques de la mémoire

Béret noir, brassard tricolore et insigne... les Gardes d'honneur de Notre Dame de Lorette se repèrent de loin. Ce jour-là, Jean Pierre Inghels, Emmanuel Risselin et Bernard Vandooren assurent leur tour de garde. "Nous faisons partie de la section de Noyelles-Godault. Chaque groupe (une vingtaine au total soit plus de 4 000 bénévoles fédérés en association !) envoie ses hommes une journée par an pour monter la garde." Monter la garde, c'est, depuis 1927, s'engager à rendre hommage aux soldats morts en 14-18 dans le secteur. "Nous ouvrons et fermons le site, accueillons, guidons et renseignons les visiteurs. C'est un engagement libre, convaincu, motivé par le devoir de mémoire. Nous avons prêté serment ! Et peu importe le temps qu'il fait, on est là !"

Portrait de  Jean Pierre Inghels, Emmanuel Risselin et Bernard Vandooren
  • Jean Pierre Inghels, Emmanuel Risselin et Bernard Vandooren, gardes de Lorette
  • © Claire Decraene
Vue aérienne de Notre-Dame de Lorette, nécropole nationale française
  • Notre-Dame de Lorette, nécropole nationale française
  • © Philippe FRUTIER

La colline de Lorette, panorama et paysages

A 165 mètres de hauteur, la colline offre une vue magnifique sur le territoire.

Une typographie unique pour le mémorial

La typographie des noms gravés sur l'Anneau de la mémoire a été créée spécialement pour le monument par le graphiste, typographe et dessinateur de caractères français Pierre di Sciullo. Elle est officiellement reconnue sous le nom de “Lorette”. Premier nom, celui d'un Népalais de la marine marchande au service de la Grande Bretagne. Le dernier, celui d'un Allemand. Partout des histoires, des individus. Ici, Katherine Maud Mary Mac Donald, une infirmière canadienne morte pendant un bombardement du camp d'Etaples en 1918 ; plus loin l'illustre et jeune poète anglais Wilfred Owen, tombé dans l'Avesnois à Ors (à voir là-bas, la Maison forestière qui rappelle cette histoire).

Police d'écriture sur le mémorial de Lorette
  • Une typographie unique pour le mémorial
  • © Claire Decraene

Notre-Dame-de-Lorette, découvrir

L'histoire, un lieu de pélerinage

Le pèlerinage à Notre-Dame de Lorette remonte à 1727. Les ruines d'une chapelle de 1870 ont été retrouvées. La basilique de style romano-byzantin est construite après guerre par l'architecte Cordonnier.

La guerre, les batailles d'Artois

D'octobre 1914 à septembre 1915, les troupes françaises et allemandes s'arrachent ce carré de 6 km. Prise par les Allemands au début de la guerre, la colline est libérée dès mai 1915. 200 000 morts.

à faire à Lorette

S’imprégner du site et de son histoire, découvrir la basilique, l'ossuaire, l'Anneau de la mémoire. Profiter du paysage, randonner. Visiter le Centre d'histoire Guerre et Paix Lens 14/18 et le patrimoine de Lens-Liévin. http://www.tourisme-lenslievin.fr/