Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

Tournage de Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat

Le littoral poétique

N'en déplaise à Mme Deneuve qui trouve que Dunkerque est "triste", le littoral du Nord a inspiré bien plus de personnes qu'il n'en a déçues à commencer par Yolande Moreau. Dans le chef d'œuvre césarisé Quand la mer monte, la réalisatrice belge saisit toute la beauté de la région à travers ce film qui montre la sensibilité des gens du Nord et leur espoirs malgré les difficultés de la vie. Vent du nord balayant les dunes, géants dansants, cathédrales de houblon: une poésie s'anime à l'écran. Du film Week-end à Zuydcoote à La Tête Haute, film d'ouverture du festival de Cannes en 2014 en passant par Noce Blanche qui fit remporter à Vanessa Paradis son premier César, le littoral du Nord inspire les artistes par son paysage et, bien entendu, par ses traditions et ses habitants.

Benoit Magimel (droite) et Rod Paradot (gauche) sur le tournage de la Tête Haute
  • La Tête Haute d'Emmanuelle Bercot a été tourné à Dunkerque et Boulogne-sur-mer
  • © Luc Roux

Bruno Dumont: l'ambassadeur des Flandres

Né à Bailleul, le réalisateur Bruno Dumont capture sa terre natale comme personne. La Flandre qu'il affectionne tant se montre sous les beffrois et l'église de Bailleul dans Flandres (Grand Prix du Jury 2006 à Cannes). Elle se montre aussi verte et renaissante, à l'image de sa campagne. En 2009, dans Hadewijch, le réalisateur montre des panoramas flamands somptueux avec comme toile de fond, l'Abbaye du Mont des Cats. Autre paysage, autre ambiance: le littoral. Avec le P'tit Quiquin tourné à Audresselles et son prochain film Ma Loute, tourné dans la baie de Slack, le réalisateur nordiste fait rire grâce à ses personnages, authentiques, burlesques et attachants. La filmographie de Bruno Dumont est une invitation à la découverte de sa région qu'il capture si bien à l'écran: les Flandres.

Zoom sur le visage de Bruno Dumont, réalisateur de Ma Loute
  • Bruno Dumont pose toujours un regard intéressant sur les Flandres
  • © Eric Le Brun - Light Motiv
Moteurs, actions, ça tourne !

Pour le meilleur…et pour le rire

Pendant longtemps, le Nord et le Pas-de-Calais ont servi de toile de fond pour des drames où les personnages devaient surmonter des étapes difficiles de la vie, morose et grise. Cependant, cette image contraste avec la chaleur des locaux montrés dans les comédies populaires. Certes, Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon semble caricatural, il n'empêche que les gens du Nord ont cette qualité d'accueil en bonne et due forme. Plus ancien mais tout aussi réjouissant La Vie est un long fleuve tranquille raconte le quotidien de 2 familles du Nord que tout oppose: les familles Groseille et Le Quesnoy. Cette comédie populaire d'Etienne Chatillez (Tatie Danielle, Tanguy) a notamment été tournée à Roubaix et à Tourcoing. A l'instar de la chaleur humaine, l'humour fait partie de l'ADN des locaux.

Kad Merad et Dany Boon, dans un restaurant, riant avec un verre de bière à la main
  • Les éclats de rire ont ponctué le tournage de Bienvenue chez les Ch'tis
  • © Pathé Distribution

Terres de succès

Outre les succès populaires des comédies dont l'action se déroule dans la région, d'autres films ont enthousiasmé le public et les critiques. La Vie d'Adèle dont de nombreuses scènes ont été tournées dans la région(le musée de la Piscine, Lille ou encore à Liévin) a été couronné de la Palme d'Or à Cannes en 2014. Les Petits meurtres d'Agatha Christie, dont l'action se déroule dans un Nord des années 50 rassemblent plusieurs millions de téléspectateurs chaque soir de diffusion. Même les américains nous envient puisque Christopher Nolan (trilogie Batman, Interstellar) tournera son prochain film, basé sur l'opération Dynamo de la seconde guerre mondiale, à Dunkerque. Le Nord et le Pas-de-Calais portent-ils chance aux réalisateurs ?

Samuel Labarthe et Blandine Bellavoir dans les petits meurtres d'Agatha Christie
  • Les petits meurtres d'Agatha Christie, tourné dans la métropole lilloise
  • © G. Scarella