Nord-Pas de Calais - Créateurs d'horizons

Le plafond de l'opéra de Lille

L'Histoire de l'opéra

Situé initialement au cœur de la ville de Lille, l’ancien théâtre fut complétement détruit par un incendie en 1903. La ville lança alors un concours pour la construction d’un nouveau bâtiment. C’est le projet du célèbre architecte Louis-Marie Cordonnier (auquel on doit aussi la construction de nombreux beffrois dans la Région) qui sera retenu. D’inspiration néoclassique, l’opéra de Lille appelé à l’époque « Grand Théâtre » et situé justement place du théâtre, est presque achevé lorsqu’éclate la 1ère guerre mondiale. Les Allemands investissent alors les lieux et de nombreuses représentations mettant en avant des compositeurs allemands (Beethoven, Wagner, Mozart …) sont données. Après cette parenthèse germanique et une remise en état, le « Grand Théâtre » peut enfin donner sa « première française » en 1923 !

L'opéra de Lille
  • L'opéra de Lille
  • © Xavier Alphand
« Ad alta per artes », plus haut grâce à l’art ! Devise latine inscrite sur le plafond de l’opéra

L'opéra de nos jours

Depuis 2003, date à laquelle l’opéra de Lille rouvre après 5 années de travaux de rénovation et de modernisation, l’opéra de Lille séduit un large public. Le grand foyer occupe toute la longueur de la façade et comprend cinq baies vitrées qui confèrent au lieu une luminosité extraordinaire. De nombreux spectacles et concerts y sont présentés. Une programmation éclectique et de qualité est à l’origine de son succès. L’opéra accueille également des artistes en résidence, tel le concert d’Astrée, un ensemble instrumental et vocal dédié à la musique dirigé par Emmanuelle Haïm. Son rayonnement s’étend bien au-delà de notre région et il attire des spectacles lyriques et chorégraphiques de toute la France et même d’Europe. Alors demandez le programme et n’attendez-plus pour acheter vos billets !

Les loges de l'opéra de Lille
  • Les loges de l'opéra de Lille
  • © Rémi Vimont